Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réponse à Nicolas HULOT sur son film "le syndrome du Titanic"...

Publié le par Anikowa





Réponse à Nicolas HULOT

pour son film « Le syndrome du Titanic »

 

Nicolas dit : « Je ne suis pas né écologiste, je le suis devenu ».

 

Moi, je suis née écologiste et je suis devenue « capitaliste » pour être dans la "Norme"…

J’ai vécu toute ma petite enfance proche de la nature dans un petit paradis créé par mon père amoureux de la Nature dans un coin isolé d’Auvergne…

J’ai gardé un caractère sauvage de cette enfance et pleins de beaux souvenirs.

A 16 ans, je militais avec mon père avec les écologistes de ma région, les gens et les professeurs du Lycée se moquaient de nous…

Mon père a toujours été critiqué pour ses idées écologistes et pour son respect de la Nature, c’était un « marginal » ou un « farfelu »…

Alors, j’ai vite compris que pour réussir dans la vie la voie de l’écologie n’était pas la bonne…

J’ai eu un cancer à l'âge de 40 ans, j’ai été soignée avec une intervention chirurgicale et une chimiothérapie.

J’ai su que l’Auvergne était une des régions en France où il y avait le plus de cancers.

Rien d’étonnant !... L’Auvergne est l’une des régions les plus polluées de France par les nitrates et les phosphates utilisés pour l’Agriculture intensive dans la Limagne …

Mais personne n'en parle ! Pas même la Ligue contre le Cancer qui se sert de cet état pour récolter des fonds…

Ma fille de 19 ans est née écologiste avec les idées de son grand père, et comme moi, elle a passé sa petite enfance dans ce paradis de Nature avec des étangs, des bambous et des animaux.

A 15 ans, elle est partie apprendre un métier à Clermont-Ferrand où elle a perdu tous ses repères et sa naïveté de fille de la campagne. Je l’ai élevée dans cette société de consommation pour qu’elle ne soit pas « marginale » et qu’elle soit dans la « Norme ». Aujourd’hui, elle est stressée, angoissée et malheureuse et bien loin de sa petite enfance dans la Nature.

 

Nicolas dit : “Le superflu des uns est sans limite alors que l’essentiel des autres se réduit à rien”.


Votre film ne s’adresse pas au bon public.

D’ailleurs, il ne s’adresse à aucun public puisque les gens de vont pas le voir. Dans le Puy de Dôme, le film a été programmé dans une seule salle de tous les cinémas du département qui comptent 470 communes et 604 266 habitants, un vendredi soir nous étions 15 personnes à la séance de 20 h !…

 

Ce film devrait s’adresser au gouvernement et aux hommes politiques.

Le capitalisme a tué en un siècle, des siècles de savoir faire, de traditions, d’autonomie, de partage, de communication, de respect et de travaux agricoles biologiques …

Nous sommes devenus comme vos poulets dans le poulailler que vous montrez dans votre film.

Nous sommes devenus des bêtes à consommer des produits et du rêve sans être heureux pour autant…

Alors, comme nous sommes devenus des moutons, nous attendons que quelqu’un nous guide et nous oblige à faire ce qu’il faut pour l’environnement.

Car, nous, nous sommes prêts. Il suffit de voir comment nous avons bien réagi à la suppression des sacs plastiques dans les grandes surfaces et l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Tout le monde a appliqué à la lettre ce que la grande surface et le gouvernement nous a dit de faire, alors pourquoi ne serions nous pas capable de faire de grandes choses pour l’Environnement ?

Seulement,  aujourd’hui l’Ecologie est un parti politique comme les autres avec son folklore et sa guéguerre.

Dans ma petite région, il y a 2 partis politiques écologistes, un qui défend la Nature et l’autre qui défend la Nature... Pourquoi 2 partis politiques pour la même cause ?...

 

Nicolas parle de "mutation radicale", il appelle l'humanité à apprendre à conjuguer les verbes "préserver, partager, renoncer, réduire"et il se demande si nous sommes capables de nous rassembler autour d'un engagement commun pour l'humanité et la nature ?".

 

Je réponds qu’il nous faut juste le bon Chef et nous suivrons…

  

Commenter cet article

Bête spatio temporelle 30/10/2009 00:03


C'est vraiment dommage d'être passée d'une vie marginale écolo à une position capitaliste.. Mais si "capitaliste" c'est juste consommer beaucoup, moi j'appelle pas ça être capitaliste, j'appelle ça
profiter du fait qu'on vit dans un pays développé avec un fort pouvoir d'achat. Quant aux chefs, faut pas attendre qu'ils se bougent : on peut toujours militer contre les techniques polluantes,
pour le recyclage, contre la déforestation... Faut faire pression sur eux.


guy63 29/10/2009 21:42


Nicolas "Mulot" passe pour un héros, tout comme l'autre, le barbu à l'hélico!... Toujours est-il que ces gens-là ont utilisé la nature pour faire fortune en se baladant sur la planète entière
et jouent maintenant dans la  "star à cas débiles..." Quant à René Dumont, ce grand homme, ce génie  aus capacités exceptionnelles,qui fut le premier à s'engager politiquement au
début des années 70, qui s'en souvient??? Mais lui, il possédait la foi, les connaissances et n'agissait pas pour la gloriole, mais par conviction!... Quant aux "anonymes" qui ont crée
les premiers mouvement écolos (les purs), eux, ce qu'ils ont récolté c'est uniquement l'incompréhention et la haine de quasiment tout leur entourage ainsi que des "emmerdes" en tous genres!... Mais
eux, on ne les a jamais vu à la télé! Au contraire, ils ont toujours été sensurés!!!


DAVID SPACE 29/10/2009 16:47


J'aurais aimé qu'il en soit autrement, comme j'aurais aimé ne pas avoir besoin d'utiliser "d'énergie" pour poster ce message, mais à l'ère du chacun pour soi, j'imagine que "chacun" est son propre
chef... Cela n'enlève rien au respect que j'ai pour Nicolas et pour toute ses initiatives. Mais voilà... Gardons espoir.
Je te souhaite une bonne fin de journée


Chris Poseidia 29/10/2009 13:59


Un bon chef ? L'homme n'en a pas besoin s'il sait sortir du capitalisme.
Le film de Nicolas Hulot est un bon film mais il n'est pas meilleur ou pire qu'un autre bon film écolo. Il faut plus qu'un film pour faire changer les choses d'autant plus que la plupart des gens
vont au ciné pour se divertir et non s'instruire.


Anikowa 29/10/2009 09:32



NON, un Chef comme Noé avec son arche !!!!